Menu Fermer

Les assurances pour le ski : fonctionnement 🔎

Lorsque l’on part en vacances à la montagne, notamment pour faire du ski, souscrire à une assurance peut être nécessaire et même indispensable si vous skiez en dehors de l’Union Européenne, car les frais d’hospitalisation peuvent très vite passer bien au-dessus des limites de votre budget vacances, et que l’Assurance Maladie ne couvre pas les blessures en dehors de l’Union Européenne et de la Suisse. Cependant, souscrire à une assurance proposée avec les locations de ski ou avec la location de votre logement sont des assurances séparées qui peuvent très vite vous coûter cher et surtout ne vous couvrent pas forcément dans tous les cas.

Certaines assurances couvrent déjà de base les accidents liés à la montagne, d’autres le proposent en option “assurance ski” et ne sont donc pas activées de base. Certaines mutuelles santé remboursent également les frais médicaux en cas d’accident, mais elles ne couvrent évidemment pas les accidents matériels. Si vous partez en vacances à la montagne, veillez donc bien à ce que votre assurance santé ou votre assurance habitation couvrent les accidents de montagne pour éviter de souscrire à une assurance ski alors que vous en avez déjà une, ce qui vous ferait payer deux fois pour le même service, et si vous n’en avez pas, vous renseigner peut éviter les mauvaises surprises.

Mais que contient cette assurance ski ?

Cette assurance spéciale pour les vacances au ski vous rembourse tout d’abord pour les éventuels frais médicaux, que ce soit pour vous, votre famille ou pour les personnes blessées à cause de vous, on parle dans ce dernier cas de la responsabilité civile qui est gérée par votre assurance habitation. Mais elle peut aussi par exemple rembourser les frais de location du matériel de ski en cas de casse, les frais d’assistance et de rapatriement et même les forfaits de remontées mécaniques.

L’assurance ski se souscrit en général à la semaine et par personne, mais parfois elle peut être souscrite à la journée. Certaines assurances proposent même plusieurs formules différentes en fonction de vos besoins. Faites attention aux arnaques cependant, une assurance avec un prix très bas peut souvent se révéler être une arnaque ou bien ne couvre pas tous les cas d’accidents possibles, tout comme les assurances trop chères. Notez que l’assurance ski coûte en général entre 15 et 20 euros par semaine et par personne.

Si vous possédez par exemple une assurance multirisques habitation, celle-ci vous couvre si vous provoquez un accident et s’occupera d’indemniser la personne blessée mais ne couvre pas forcément les accidents que vous avez provoqué sur vous-même ou encore les accidents matériels comme la casse de vos skis. Dans tous les cas, relisez bien votre contrat d’assurance avant de partir afin de profiter de vos vacances en toute sérénité, et si vous souscrivez à une assurance ski, lisez bien l’intégralité du contrat avant de signer pour éviter de vous faire avoir, car par exemple l’assurance peut ne pas vous couvrir si vous vous blessez en faisant du hors-piste !

Il existe une autre façon assez inattendue de vous assurer en vacances à la montagne, il s’agit… de votre carte bleue ! En effet, elle ne sert pas qu’à payer et retirer de l’argent à la banque, et elle peut devenir très utile en cas de pépin pendant votre séjour ! Ces assurances sont notamment présentes avec les cartes VISA et Mastercard, mais elles varient en fonction de la banque où vous êtes ; certaines banques en ligne vous offrent l’assurance ski en plus de votre carte bleue, mais d’autres banques demandent de prendre une carte bancaire de milieu ou haut de gamme, comme la carte Visa Premier à 4,99€ mois ou la carte Gold dans le cas de Mastercard qui peut grimper jusque 7,99€ par mois.

Mais comment fonctionne l’assurance de carte bancaire ?

Le seul critère demandé pour faire marcher cette assurance est d’avoir payé votre voyage avec ladite carte, et surtout de déclarer le sinistre auprès de votre banque.

L’assurance fournie avec les cartes bancaires couvre quasiment les mêmes choses que l’assurance “classique”, c’est-à-dire qu’elle couvre toute votre famille, tous les frais médicaux mais aussi l’annulation ou l’interruption du voyage pour des raisons importantes (dont l’accident). Elle couvre également les frais de rapatriement si vous avez besoin d’être héliporté ou être ramené en France par exemple. Dans le cas des cartes haut de gamme, l’assurance vous couvre aussi les accidents en hors piste. Cependant, l’assurance de carte bancaire comporte un plafond qui varie en fonction de votre banque et du type de carte bleue.

Pour les cartes premium, l’annulation du voyage est plafonnée à 5000€ par assuré, aller jusque 310 000€ d’assurance décès ou d’invalidité par famille pour les accidents les plus graves et peut aller jusque 1 525 000€ en cas de responsabilité civile à l’étranger. L’assurance peut même vous rembourser en cas de perte, de détérioration ou de vol de vos bagages. Il est donc nécessaire ici aussi de se renseigner auprès de votre banque. Ainsi, cette assurance peut vous sauver si vous avez un accident pendant vos vacances et que vous n’avez pas d’assurance spéciale ski ou si vous n’avez pas vérifié avant votre départ.

Pour conclure, souscrire à une assurance ski pour vos vacances est une sécurité en plus mais elle peut très vite vous berner si vous n’avez pas lu toutes les lignes du contrat. Si vous n’avez pas souscrit à une assurance ou si vous n’avez pas lu votre contrat d’assurance à ce sujet, l’assurance de votre carte bleue peut vous sauver la vie, et surtout sauver votre porte-monnaie ! Dans tous les cas, si vous ou un membre de votre famille se blesse pendant vos vacances au ski (ce que l’on ne souhaite pas !), pour partir sans stress il vaut mieux se renseigner avant votre départ auprès de votre assurance et de votre banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

👉 Comparez les locations en station de ski

X