Menu Fermer

L’impact du réchauffement climatique sur l’enneigement en montagne

En France, la température moyenne ne cesse de grimper. Elle a augmenté de 1,7 °C depuis 1900. C’est plus que la hausse de température moyenne mondiale qui est d’environ 1,1 °C. Le réchauffement climatique a un impact désastreux sur les zones de montagne. Quand les températures grimpent, l’enneigement diminue. Ce phénomène bouleverse tout l’écosystème montagnard, particulièrement sensible.

Les effets du réchauffement climatique en montagne

Le réchauffement climatique a des effets néfastes sur l’enneigement en montagne. L’écosystème montagnard est particulièrement sensible à l’augmentation de la température. Les montagnes font partie des zones de la planète qui se réchauffent le plus vite. On constate une hausse des températures plus importante que dans les zones de plaine. Ainsi, les montagnes subissent une transformation à grande vitesse. Toute la biodiversité y est bouleversée. Certaines plantes qui en temps normal se développent à l’abri du manteau neigeux ne peuvent survivre. Avec la diminution de l’enneigement, les sols se retrouvent à nu une plus grande partie de l’année. Les ressources en eau s’amenuisent. Quand le réchauffement climatique impacte la montagne, cela engendre des perturbations à de nombreux niveaux.

Réchauffement climatique et diminution de l’enneigement

Le réchauffement climatique a un impact néfaste sur l’enneigement en montagne. La diminution de la neige provoque de lourdes conséquences écologiques.

La diminution de l’enneigement accentue un peu plus la hausse des températures

En montagne, le réchauffement climatique a des effets pervers. La période d’enneigement diminue, laissant ainsi de nombreuses zones de roche à nu. Celles-ci emmagasinent la chaleur du soleil. Quand la roche est recouverte de neige, celle-ci restitue la chaleur du soleil vers l’atmosphère. C’est ainsi que la neige contribue à refroidir le système solaire. Quand l’enneigement ne suffit pas, la chaleur emmagasinée par la roche montagneuse accentue la hausse des températures.

Le réchauffement climatique provoque la diminution du stock neigeux

Le stock nival réduit d’années en années sous l’impact du réchauffement climatique. Par conséquent, les précipitations tombant sous forme de neige dans les massifs montagneux deviennent rares. Le stock de neige normalement disponible en haut des montagnes n’est pas renouvelé à cause du réchauffement atmosphérique. Les précipitations tombent donc plus souvent sous forme de pluie. Cela accélère la fonte du manteau neigeux dans les montagnes.

La diminution de l’enneigement et le recul des glaciers

La baisse de l’enneigement observée depuis plusieurs décennies accentue le recul des glaciers en montagne. En temps normal, la neige s’accumule au sommet des montagnes pour former les glaciers. Au printemps, la glace fond et vient alimenter les cours d’eau. Avec la hausse des températures, la neige n’est plus suffisante pour alimenter et renouveler les glaciers. Ceux-ci perdent plus de masse qu’ils n’en gagnent. Ils fondent plus vite et s’amenuisent inexorablement.

Diminution de l’enneigement : de futurs déficits en eau ?

La montagne joue un rôle capital dans l’alimentation en eau sur de larges territoires. Près de la moitié de la population mondiale accède à cette ressource par le biais des cours d’eau alimentés par les massifs montagneux. Sous l’effet du réchauffement climatique, l’eau diminue. En effet, la fonte et la diminution des glaciers contribuent à cette diminution de ressource naturelle. Le glaciologue Bernard Francou déclare qu’à terme, la fonte des glaciers, qui perdent plus de masse qu’ils n’en gagnent, va impacter le régime des cours d’eau de montagne. On pourrait ainsi observer dans quelques décennies d’importants déficits en eau dans certaines régions du globe.

Diminution de l’enneigement : les conséquences socio-économiques

La baisse de l’enneigement due au réchauffement climatique a des effets néfastes sur la biodiversité mais aussi sur les activités humaines. On peut ainsi déjà observer des incidences socio-économiques sur les activités de la montagne. Si les cours d’eau s’assèchent, les risques de sécheresse et d’incendies augmentent. Cela peut impacter certaines activités comme l’agriculture ou l’élevage de montagne. On observe déjà un impact sur le chiffre d’affaires des stations de ski de basse et moyenne altitude. La durée d’enneigement est de plus en plus courte. Les zones touristiques qui attirent les amateurs de glisse grâce à leurs pistes de ski devront s’adapter.

Elles devront trouver des solutions et développer d’autres activités pour remplacer les sports d’hiver. Quant à la solution de la neige de culture, celle-ci n’est efficace qu’à court terme. Pour que les canons à neige distribuent cette neige artificielle, la température extérieure doit être inférieure ou égale à -2 °C. Cette solution pose aussi un problème d’ordre écologique : la nécessité de puiser dans les réserves d’eau, qui diminuent, pour fabriquer cette neige de culture.

Le réchauffement climatique a un réel impact sur l’enneigement en montagne. Il menace ainsi tout un écosystème très sensible aux variations de températures. Quand la neige vient à manquer, les glaciers reculent, les cours d’eau diminuent. La préservation des montagnes devient primordiale.

Vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vente-Flash jusqu'à- 40% sur les locations d'été à la Montagne (avec Travelski)

X

Vous ne pouvez pas Copier / Coller le contenu de cette page.